In English
Portail
In English
Date: 14 juin 2019

Notre Conseil scolaire a organisé la deuxième édition de sa compétition de robotique les 11 et 12 juin 2019 au gymnase de l’École secondaire catholique de La Vérendrye à Thunder Bay.

Afin d’assurer une bonne préparation de leurs élèves et s’assurer de leur apprentissage, le personnel enseignant a participé à deux formations de 2 jours (automne et hiver) portant sur la robotique et son intégration aux programmes-cadres mathématiques puis de sciences et technologie. Lors de ces formations, ils ont exploré des concepts de base de robotique et de programmation puis des concepts de programmation de plus en plus avancés. Ils ont aussi pu se familiariser avec les défis qui seraient utilisés lors du concours de robotique. 

Pour la première fois cette année, les membres du personnel enseignant devaient être accompagnés d’un « élève champion » de la 4e à la 8e année pour la deuxième formation qui s’est déroulée au Centre francophone de Thunder Bay.  Le but était que ces élèves deviennent avec leurs enseignants des mentors de la robotique et soient en mesure d’accompagner leurs pairs en salle de classe. Ces élèves champions ont aussi eu l’occasion de participer à une formation de plus en soirée pour approfondir leurs connaissances et vivre des activités de programmation et de robotique.  

Enfin, toute cette préparation pour la compétition de robotique, tant attendue, a permis aux élèves de 1re à 8e année de onze classes et d’un club de robotique répartis dans huit de nos dix écoles de développer, tout au long de l’année scolaire, leurs compétences en s’amusant. Collaboration, communication, pensée critique et résolution de problème, innovation et créativité, apprentissage autonome, sont autant de compétences globales* que nos élèves ont dû utiliser et développer pendant leur apprentissage de la programmation et de la robotique puis lors de la grande compétition.

Cette compétition stimulante et engageante a bien sûr permis aux élèves de relever des défis et de faire preuve de persévérance, mais encore plus précieux, elle leur a permis de créer des liens avec d’autres élèves du Conseil.

Pendant le tournoi, les épreuves dépendaient de l’âge des élèves. Les 2e et 3e ont pu découvrir les robots Wedo à travers 2 défis. Le premier sous forme d’exposition de science : une présentation orale sur un désastre naturel et un robot avec un mécanisme pour venir secourir face à un tel événement.

Le second un défi de programmation fut l’ours polaire : deux scientifiques se retrouvent dans l’Antarctique, mais ils ne sont pas seuls. Un ours polaire s’approche d’eux à cause de l’odeur de leur bon sandwich au thon.  Les robots doivent déplacer la glacière près de l’ours pour permettre aux scientifiques de s’éloigner, de les apporter à un endroit sécuritaire, et ensuite doit récupérer l’équipement des scientifiques.  Quant aux autres ils ont dû préparer leurs robots EV3 à l’avance pour les défis SUMO (sortir le robot de l’adversaire en dehors de la zone définie). 

Enfin, le défi 3e alarme : un incendie s’est déclaré dans le village. Le robot a plusieurs étapes à franchir dans le défi comme déplacer la barrière pour éviter que les gens s’approchent, sauver les gens des édifices et les apporter à un endroit sécuritaire et un élément « surprise », faire éteindre le feu – déplacer la boule de feu rouge dans un endroit spécifique. Et de nouveau cette année, nous avions prévu un défi « surprise » où aucune consigne n’avait été donnée à l’avance et où les équipes ont dû programmer sur place pour notamment éviter les trous ou effectuer des parcours précis.

*L’Ontario privilégie un Cadre de compétences globales adapté du document Définir les compétences du 21e siècle pour l’Ontario – Document de réflexion (2016) et du Cadre pancanadien du CMEC pour les compétences globales.

Ce tournoi a été rendu possible grâce à la contribution financière du ministère de l'Éducation de l'Ontario.

>> Ecoutez l'entrevue de Oye-Sem Won, conseillère pédagogique à l'émission Ca parle au Nord.