In English
Portail
In English

Plan de communication

Selon la Loi sur l'Éducation, il est obligatoire pour les conseils scolaires de l'Ontario de rendre compte annuellement des progrès du plan pluriannuel. Au CSDC des Aurores boréales, nous croyons qu'il est primordial de faire connaître les progrès du plan stratégique de façon régulière auprès du public. En particulier, nous sommes d'avis que les membres du personnel doivent connaître les objectifs stratégiques annuels et leur impact sur leur travail quotidien. Après tout, c'est le personnel du Conseil dans son ensemble qui fait vivre le plan stratégique. L'engagement des membres du personnel est le facteur déterminant de la réussite du plan.

C'est dans cette optique que le plan de communication du PSP a été élaboré. Chaque année, au mois d'octobre, la directrice de l'Éducation se rend dans chaque école et présente aux membres du personnel les résultats de l'année précédente et les objectifs ciblés pour l'année en cours. Tout le personnel de chacune des écoles participe à ces présentations. La fierté et l'engagement sont à l'ordre du jour lorsque la direction de l'Éducation discute du plan, des résultats et de la contribution importante de chaque membre du personnel lors de ces rencontres intimes et valorisantes.

Bilan des progrès

2015-2016
2014-2015
2013-2014
2012-2013
2011-2012
Axe de succès global de l'élève

Des traces des choix offerts aux élèves basés sur leurs forces peuvent être observées dans la majorité des écoles. Des murs de forces, des projets qui sont initiés par les élèves, des clubs liés aux intérêts des élèves, des conseils étudiants actifs sont autant de preuves des choix offerts aux élèves dans notre conseil. Le projet : « Nos forces en action », nous a permis de connaître les forces de nos élèves afin de planifier des apprentissages en classe à partir des intérêts des élèves.

De plus, le programme Tracer son itinéraire vers la réussite permet aux élèves de mieux se connaître, d’explorer leurs possibilités, de découvrir ce qu’ils peuvent devenir et, finalement, de se fixer des objectifs personnels d’apprentissage. « Lorsque les élèves ont la capacité de concevoir et de planifier leur vie, ils se mobilisent, ils se réalisent et ils mettent en pratique leur apprentissage dans la vie de tous les jours. Dans un milieu qui encourage un tel apprentissage, les élèves deviennent confiants en sachant que les programmes scolaires sont créés en fonction d’eux, que le monde en dehors de l’école a quelque chose à leur offrir et qu’ils ont quelque chose à offrir au monde. » *

*Tracer son itinéraire vers la réussite, programme de planification d’apprentissage, de carrière et de vie pour les écoles de l’Ontario.

Notre projet pilote, L’évaluation : un outil puissant pour la planification à rebours et la différenciation pédagogique, a été vécu dans 6 de nos écoles par 11 membres de notre personnel enseignant. Ce projet a débuté dès le mois de septembre 2015 et environ 150 élèves dans ces six écoles se sont vus présenter des choix selon leur niveau de préparation, leurs intérêts et leurs styles d’apprentissage. Afin de pister les progrès réalisés lors de ce projet, nous avons mesuré la motivation des élèves ainsi que leurs résultats au début et à la fin de chacune des unités d’apprentissage.

De plus, nous avons aussi mesuré le niveau d’aisance du personnel enseignant avec la planification à rebours et les principes de différenciation pédagogique. Nous pouvons affirmer avec certitude que la motivation des élèves envers la lecture s’est améliorée entre le début et la fin du projet, grâce à des sondages de motivation élaborés par le personnel enseignant et administrés à différents moments pendant l’année scolaire. Un fait intéressant est que les niveaux de lecture des élèves ayant participé se sont aussi améliorés.

Quant au niveau d’aisance de notre personnel enseignant, ce dernier s’est aussi amélioré entre le début et la fin du projet. De plus, environ 36 membres du personnel enseignant de notre conseil ont participé aux deux enquêtes collaboratives planifiées dans notre PAC ayant comme sujet l’acquisition du vocabulaire selon les six étapes de Marzano et Pickering et l’amélioration de la compréhension en lecture. Un des objectifs premiers de l’enquête collaborative est d’encourager la réflexion sur la pratique enseignante et d’augmenter la collaboration entre les membres du personnel enseignant. Si nous tenons compte des enquêtes collaboratives ayant eu lieu l’année dernière et cette année, nous pouvons conclure que presque l’ensemble de notre personnel enseignant qui a collaboré et réfléchi à la façon dont ils utilisent les stratégies d’évaluation aux services de l’apprentissage et comment ces dernières peuvent guider la planification des apprentissages dans leur classe. Les résultats obtenus lors de l’administration du sondage sur le continuum des principes de la différenciation pédagogique nous démontrent que le personnel enseignant a encore progressé. L’année passée, 35% de notre personnel enseignant se situait aux étapes d’acquisition et de consolidation sur le continuum. Cette année, 41% de notre personnel se situe à ces étapes, soit une amélioration de 6%.

Les directions ont maintenant accès aux données du tableau de bord de leurs écoles à l’exception de quelques données. Présentement, nous travaillons avec le personnel d’une école afin de tester la possibilité d’entrer nos données manquantes directement dans notre outil électronique : « Compass for success ». Très bientôt nous pourrons accéder, en temps présent, à l’ensemble des données dans chacune de nos écoles ce qui permettra à nos directions d’école d’agir plus rapidement et de façon ciblée afin d’améliorer le rendement des élèves de notre conseil.

Axe d'engagement communautaire

6 des 10 écoles de notre Conseil ont invité des partenaires communautaires aux soirées portes ouvertes qui ont lieu au mois de septembre. Ces soirées représentent une excellente occasion pour nos partenaires d’avoir des kiosques afin de faire connaitre leurs activités auprès des parents. Aussi leur présence à l’école permet aux directions et au personnel enseignant de faire des liens et d’explorer les possibilités de projets en commun.

Pour une première année, cette initiative a été un grand succès compte tenu du fait qu’il y avait beaucoup de perturbations dans les écoles au mois de septembre dû à la possibilité de grève du zèle. En effet, nous avons vu la participation de 33 organismes communautaires incluant entre autres les services policiers, garderies, bureaux de santé, organismes autochtones et clubs français. Cette expérience a été bien reçue et sera répétée l’an prochain.

Les écoles du Conseil ont toujours organisé plusieurs activités qui sont bénéfiques autant pour les élèves que pour la communauté. Cette année, nous avons voulu organiser des activités qui ont le plus grand impact possible en s’assurant qu’elles répondent autant que possible aux critères suivants :Les écoles du Conseil ont toujours organisé plusieurs activités qui sont bénéfiques autant pour les élèves que pour la communauté. Cette année, nous avons voulu organiser des activités qui ont le plus grand impact possible en s’assurant qu’elles répondent autant que possible aux critères suivants :

1) initiées par les élèves

2) en partenariat avec un organisme communautaire

3) qui ont fait l’objet de publicité

4) qui ont permis aux élèves de contribuer à leur communauté

Plusieurs des activités organisées cette dernière année répondaient en grande partie à ces critères. En particulier, les écoles ont distribué des vêtements chauds pour les personnes sans-abris, fait pousser des légumes et donné leur récolte à une banque alimentaire, fait une vente de pâtisserie pour un élève qui a perdu sa mère et participé à un projet artistique pour faire la promotion de la protection de l’environnement.

Ces projets en partenariat avec la communauté accomplissent plusieurs buts. Les élèves sont engagés puisqu’on part de leurs intérêts et de leurs forces pour choisir le projet, l’école et par conséquent les élèves contribuent à leur communauté, l’organisme partenaire fait avancer son propre mandat, les deux partenaires profitent d’une visibilité accrue et surtout les élèves s’engagent dans leur communauté et apprennent à contribuer à un monde meilleur

Axe de la Performance

Une analyse des écrits récents portant sur le développement de l’autorégulation chez les élèves a été entreprise. L’équipe des services éducatifs ainsi que l’équipe des ressources humaines devront maintenant s’approprier les résultats de cette recherche afin d’en ressortir les stratégies pouvant être appliquées au nouveau profil de compétences du poste de personne de soutien à l’élève.

Suite aux consultations effectuées par le comité consultatif, le nouveau profil de compétences des personnes de soutien à l’élève tiendra compte des recommandations du comité ainsi que des recommandations ressorties de l’étude de résultats de la recherche.

En plus des membres identifiés, le groupe de travail a décidé d’inclure la participation des membres du personnel attitré à la classe ressources-transition et la conseillère en analyse comportementale afin de revoir et analyser les informations pertinentes et pour partager des recommandations qui seront ajoutées au nouveau profil de compétences.

Axe de l’innovation technologique

Une formation a été développée et offerte à tout le personnel et une équipe s'est rendue dans chacune des écoles pour accompagner les membres du personnel dans leur transition vers la nouvelle plateforme. De plus, des procéduriers et tutoriels sont disponibles dans le cours des Services éducatifs de l’EAV

Les utilisateurs ont accès à une banque de ressources autodidactiques telles que des guides d'utilisateur, tutoriels et procédurier par l'entremise de l'infrastructure incluant l'EAV, O365 et le portail des employés.

De plus, le CFORP a élaboré, deux cours de citoyenneté numérique pour les douze conseils francophones de l’Ontario; un pour les élèves de la 3e à la 6e année et un pour les élèves de la 7e à la 10e année. Ces cours sont maintenant disponibles pour le personnel enseignant par l’entremise de notre EAV. .

Tous les élèves de la maternelle à la 12e année ont maintenant un compte d'utilisateur afin de pouvoir profiter pleinement des outils technologiques à leur disposition.

Une formation a été élaborée et offerte au personnel des Services éducatifs et au personnel enseignant de notre école aquarium du virage à l’ère numérique pour développer le questionnement chez le personnel enseignant. Chaque participant a reçu une trousse numérique avec les ressources par rapport à l’apprentissage par l’enquête par l’entremise du programme-cadre d’études sociales. Cette approche pédagogique met en évidence les compétences du 21e siècle de nos élèves tout en utilisant la technologie pour permettre aux élèves de vivre des situations d'apprentissage qui ne seraient pas possibles sans l'innovation technologique.

Nous sommes fiers d’annoncer que le nouveau site Internet du Conseil est maintenant en ligne. Grâce au travail de recherche, de planification, de rédaction de vérification et d’analyse, le nouveau site est plus complet et facile à naviguer. De plus, il répond aux normes pour l’information et les communications de la Loi sur l’accessibilité de l’Ontario.

Afin de répartir la tâche de mise à jour régulière du site Internet, les directions d’école, les secrétaires et une personne pour chaque service au siège social ont reçu une formation pour faire des mises à jour des sites. Le site a été conçu à partir de la plateforme de gestion de contenu Concrete 5 permettant ainsi de facilement modifier les pages du site. Cette plateforme comprend aussi un système d’approbation de contenu permettant un regard final de la part du Service des communications.

La politique et la directive administrative sur l’utilisation des médias sociaux sont à jour. Lors du lancement de la page Facebook du Conseil, les membres du personnel ont été invités à prendre connaissance de ces documents ainsi que la recommandation de l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario.

Axe de succès global de l'élève

Deux enquêtes collaboratives ont eu lieu cette année en lien avec l’objectif de l’envol académique dans notre plan d’amélioration. Les deux avaient comme objectif la mise en œuvre des stratégies d’acquisition du vocabulaire selon les six étapes de Marzano et Pickering. Un des objectifs premiers de l’enquête collaborative est d’encourager la réflexion sur la pratique enseignante et de faire mousser la collaboration entre les membres du personnel enseignant des différentes écoles de notre système. Tout le personnel enseignant, soit environ 34 enseignants et enseignantes, ayant participé à ces enquêtes ont mis en place les stratégies d’évaluation au service de l’apprentissage suivantes : élaboration de critères d’évaluation avec les élèves, rétroaction descriptive selon les critères établis, autoévaluation et évaluation par les pairs.

Les discussions durant les enquêtes ont principalement porté sur la mise en pratique de ces stratégies et les interventions ont été ajustées en fonction des résultats des élèves. Ce sont les ajustements à la façon dont on aborde l’apprentissage des élèves en salle de classe selon les évaluations obtenues qui sèment les débuts de la mise en œuvre des principes de la différenciation pédagogique en salle de classe.

Toutes nos écoles ont maintenant reçu la formation appropriée pour le projet « Nos forces en action » et chaque membre du personnel du Conseil a reçu un exemplaire du livre : « Repenser la culture scolaire : la mise en œuvre d’une approche basée sur les forces à l’école », dans lequel cette approche est décrite. Lors des rencontres pédagogiques des directions d’école cette année, chaque direction ou direction adjointe devait apporter avec elle des preuves indiquant les occasions où les élèves avaient exploité leurs forces lors d’activités ou d’expériences authentiques. Ce partage fut d’une richesse inestimable au point de vue de la réflexion nécessaire afin de bien ajuster cette approche et d’ancrer ce projet dans les actions concrètes vécues dans chacune de nos écoles. De plus, la mise en œuvre du programme ministériel « Tracer son itinéraire » nous a permis de faire des liens avec le projet « Nos forces en action » afin de faire réfléchir chaque élève à propos de ses forces et comment celles-ci sont reliées aux compétences qui lui seront nécessaires tout au long de sa vie. Le portfolio des élèves au palier élémentaire et le plan d’itinéraire d’études personnalisé des élèves au palier intermédiaire et secondaire ont permis aux élèves et à leurs parents d’amorcer cette réflexion.

De plus, nous offrons maintenant dans certaines écoles des choix de production à nos élèves selon leurs forces et intérêts. Lorsque l’on offre des choix aux élèves selon leurs forces, nous leur permettons de partir de quelque chose de solide avec lequel ils sont familiers et de démontrer les apprentissages qu’ils ont accomplis. Un élève plus confiant est souvent un élève plus motivé.

De plus, les résultats obtenus lors de l’administration du sondage sur le continuum des principes de la différenciation pédagogique nous démontrent que le personnel enseignant progresse au niveau de la mise en œuvre de la différenciation. Nous devions améliorer de 5 % le nombre du personnel enseignant qui se trouvait à l’étape de l’acquisition. Nous sommes passés de 13 % l’an dernier à 24 % de notre personnel qui a indiqué se retrouver à l’étape de l’acquisition sur le continuum.

Résultats (jaune)

L’outil électronique qui nous mènera vers l’accessibilité aux données de notre tableau de bord électronique est maintenant disponible pour nos directions d’écoles. Nous leur avons offert une courte formation à la rencontre des directions au mois de mars. Présentement des rapports génériques sont disponibles pour les directions. Nous continuerons de travailler afin de personnaliser cet outil pour qu’il puisse afficher les données de notre tableau de bord. Cependant nous continuerons aussi d’envoyer les données du tableau de bord deux fois par année aux directions afin qu’elles puissent prendre des décisions éclairées appuyées sur des données à jour et pertinentes à leur priorité.

Axe d'engagement communautaire

Il est certain que le succès de toute activité est intimement lié au degré d’implication des participants. Si un projet est initié par les élèves ou même par les parents, il est beaucoup plus probable qu’il réponde à leurs besoins et intérêts. Une étude des grilles d’analyse des activités communautaires révèle une participation significative de la part des élèves pendant l’année scolaire 2014-2015. En effet, les élèves ont été consultés avant la planification des activités dans 67 % des cas. Les parents ont été consultés pour 28 % des activités et la communauté pour 25 %.

Plusieurs écoles ont maintenant des conseils étudiants qui organisent des activités qui répondent à leurs besoins. Ces regroupements permettent aux élèves de développer leurs habiletés en leadership et de faire une différence dans leur école et leur communauté.

Les directions d’école avouent ne pas toujours penser à utiliser la grille avant les activités, mais en constatent les résultats positifs. Ils ont vu des progrès non seulement au niveau de la consultation des élèves, mais aussi des parents. En particulier, ils citent les projets des forces comme étant une bonne occasion d’impliquer les élèves, les parents et la communauté.

Cette année les directions d’écoles ont exprimé un intérêt à être plus visibles dans leur communauté, entre autres par le biais des activités d’engagement communautaire. Il n’est pas toujours naturel de penser à inviter les médias aux activités qui se passent à l’école. Par contre, l’effort conscient supplémentaire a porté ses fruits. Il y a eu une augmentation de 26 % de la couverture médiatique de nos écoles par rapport à l’année 2013-2014. Ceci dépasse de beaucoup l’objectif de 15 % que nous nous étions fixé. L’utilisation de plus en plus accrue de la grille d’analyse des activités communautaires contribue à l’augmentation de la présence des écoles dans les médias puisque l’étape de l’invitation des médias est prévue dans l’outil.

Une couverture médiatique positive à l’égard de nos écoles contribue à la vitalité de notre réseau. Ainsi, en renforçant notre présence médiatique et le sentiment de fierté vis-à-vis de nos écoles catholiques de langue française, nous contribuons à l’augmentation du nombre d’inscriptions. Ces efforts de promotion devront être maintenus afin de continuer à bâtir sur nos acquis.

Axe de la Performance

Nous avons développé un profil de compétences pour deux des groupes d’employés ciblés cette année soit les concierges et les bibliotechniciennes ou bibliotechniciens. Nous avons aussi développé un outil de mesure auto diagnostique pour ces deux groupes afin qu’ils se situent eux-mêmes sur une échelle de compétences de connaissances par rapport aux profils. Les sondages seront déployés directement à ces groupes d’employés dans les mois à venir.

Le recueil de données pour le groupe des secrétaires a été reporté en raison des nombreux changements aux niveaux des systèmes de comptabilité et de paye.

Cette année, avec les dossiers et défis complexes que nous avons traités, nous avons dû reporter cet élément.

Axe de l’innovation technologique

Une liste des projets prioritaires a été élaborée en tenant compte des résultats des sondages effectués en 2013-2014, des priorités ministérielles et des projets déjà ciblés. La liste est divisée selon les divers services, soient le Service des finances, le Service des communications, les Services éducatifs et les Services des ressources humaines. Nous avons choisi d’organiser les divers projets de cette façon afin de ne pas perdre de vue toutes les demandes, projets et initiatives qui touchent les Services informatiques afin de nous permettre de mieux prioriser les projets de la feuille de route.

Un plan de travail de l’innovation technologique pour les 5 prochaines années a été élaboré en tenant compte des projets qui font appel aux Services informatiques. Ce plan a été élaboré suite à deux sessions de travail en face à face en plus de plusieurs contributions devenues possibles par l’entremise de l’infonuagique et le travail collaboratif asynchrone.

Axe de succès global de l'élève

100 % de notre personnel enseignant ont complété le continuum de l’intégration des principes de la différenciation pédagogique en septembre 2013. Voici un tableau qui décrit l’évolution des résultats dans notre conseil :

Stade du continuum Septembre 2012 Septembre 2013
Initiation 77 % 46 %
Exploration 16 % 32 %
Acquisition 4 % 13 %
Consolidation 3 % 8 %

Ce tableau représente le pourcentage de notre personnel enseignant aux différents stades du continuum. Il démontre ainsi l’évolution qui a eu lieu entre 2012 et 2013. C’est important de se rappeler que nous voulons voir le pourcentage de notre personnel enseignant au stade d’acquisition augmenter d’une année à l’autre.

Produits livrables

Un site interactif est maintenant en ligne afin de permettre à notre personnel enseignant d’acquérir les connaissances nécessaires. Le continuum est disponible de façon électronique et lorsqu’un membre du personnel enseignant veut en connaître plus sur un item des deux premiers stades, il peut cliquer sur un hyperlien qui l’amènera à l’information qu’il recherche.

25 % de nos accompagnements ont été réalisés à partir des stratégies ciblées au niveau de l’évaluation au service de l’apprentissage, soit une légère diminution par rapport à l’année dernière. Ces accompagnements ont principalement eu lieu dans le domaine de l’écriture, domaine ciblé dans le plan d’amélioration. De plus, nous avons recueilli des échantillons de travaux d’élèves pour lesquels une rétroaction descriptive avait été fournie. À trois reprises durant l’année scolaire, nous nous sommes penchés sur la relation entre cette rétroaction descriptive et les critères d’évaluation élaborés avant d’en analyser le progrès.

Nous devrons insister sur l’élaboration des critères d’évaluation, sur les modèles fournis aux élèves d’exemples de travaux de qualité ainsi que sur la rétroaction donnée. Lorsque le personnel enseignant utilise des pratiques d’évaluation en tant qu’apprentissage, il permet à l’élève de devenir un apprenant autonome qui peut suivre ses progrès, déterminer les prochaines étapes et réfléchir à son apprentissage. De plus, connaître où chaque élève se situe permet d’adapter son approche pédagogique afin d’aller chercher chaque élève là où il se trouve et de respecter ses forces et ses intérêts.

Nous avons acheté l’outil informatisé Compass for success, qui nous permettra d’élaborer un tableau de bord pour le Conseil ainsi que chacune de ses écoles. Cet outil nous permet présentement d’accéder à nos données de la banque de données Trillium et nous sommes en attente du module qui nous permettra de personnaliser les tableaux de bord. Ces tableaux permettront aux directions et aux enseignants de pister les progrès des élèves de façon régulière. Ce tableau devrait être en place d’ici la fin de l’année scolaire 2014-2015.

Axe d'engagement communautaire

Les grilles d’analyse des activités communautaires ont été utilisées pour 98 activités scolaires communautaires dans les 10 écoles du Conseil. Cet outil a été modifié plusieurs fois pour tenir compte de la rétroaction des utilisateurs. Il devient ainsi de plus en plus pertinent et utile.

On constate aussi une augmentation de l’utilisation de la grille comme outil de planification AVANT l’activité. Par contre, son emploi n’est pas encore devenu un automatisme et la grille est encore trop souvent utilisée après le coup. Le but ultime de l’utilisation de la grille est d’augmenter la qualité et la portée des activités. Il est très important de suivre les étapes de planification et d’évaluation dans l’ordre chronologique des évènements.

Afin de contribuer pleinement à l’essor de la francophonie, il est essentiel que les écoles continuent à développer les partenariats existants et en créent de nouveaux. Les partenariats école-communauté favorisent l’apprentissage des élèves et contribuent concrètement à l’élargissement de l’espace francophone. La compilation des grilles d’analyse a permis de constater que cette année, nos écoles ont collaboré avec 51 nouveaux partenaires communautaires au profit de nos élèves et leurs familles.

Entre autres, mentionnons un partenariat avec l’Association des francophones du Nord-Ouest de l’Ontario (AFNOO) pour souligner la journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes le 25 septembre. L’AFNOO a apporté son expertise au niveau politique en coordonnant la levée du drapeau à la mairie dans 5 de nos communautés. Les écoles ont pour leur part préparé les élèves, organisé des parades, des tintamarres, des chants et des discours d’élèves afin de faire de cette journée un moment mémorable. Tous en sont ressortis gagnants puisque la francophonie a été mise en évidence un peu partout dans le Nord-Ouest, rehaussant ainsi le profil de nos communautés ainsi que la fierté de nos élèves.

L’évaluation est une composante essentielle au succès de toute activité. Comment savoir si nos efforts en valent la peine, si on ne mesure pas l’impact d’une activité?

Un modèle très simple de sondage de satisfaction a été élaboré pour que les écoles puissent l’administrer sur place auprès des participants à l’activité. Un total de 19 sondages a été administré auprès des clientèles ciblées par les activités. La moyenne du taux de satisfaction des participants était très élevée. En effet, 97 % des répondants étaient satisfaits. Ceci n’empêche pas que certains commentaires constructifs aient été retenus et servent à améliorer l’activité la prochaine fois.

De plus, dans un cas, un sondage modifié a été administré auprès de la clientèle de parents qui ne s’est pas présentée à l’activité. Voici une autre bonne façon de recevoir des suggestions qui aideront à la planification future d’une activité.

Axe de la Performance

Dès le début de ce projet, une collaboration étroite a été établie entre le Service des ressources humaines et les Services à l’élève afin de cibler des formations à offrir aux membres du groupe de personnes de soutien à l’élève. Celles-ci sont directement reliées aux résultats obtenus grâce à l’outil de mesure autodiagnostic administré pendant l’année 2012-2013.

En effet, une série d’ateliers et de formations ont été offerts afin d’appuyer les membres du personnel qui œuvrent directement auprès des élèves qui souffrent du spectre autistique et au sujet de la santé mentale.

Ce travail débutera lors de la prochaine année scolaire avec le groupe de secrétaires d’écoles et de concierges.

Dans un premier temps, nous avons élaboré un profil de compétences comportementales et les cinq niveaux de manifestation de ces compétences pour chaque poste administratif ou de soutien (27 profils au total).

Dans un deuxième temps, nous avons développé un outil de mesure autodiagnostic pour le personnel administratif et de soutien afin qu’ils se situent eux-mêmes sur une échelle de cinq niveaux de manifestation des compétences comportementales. Les outils ont été informatisés et administrés par le biais d’un site Internet sécurisé. La collecte de données s’est échelonnée sur une période de quelques semaines au printemps.

Dans un troisième temps, les superviseurs immédiats des membres du personnel qui ont rempli l’outil autodiagnostic ont été invités à valider les données.

Dans un dernier temps, nous avons élaboré une fiche d’évaluation par personne évaluée (80) présentant leur profil des compétences comportementales selon deux points de vue : autoévaluation et point de vue de leur superviseur.

Un rapport final des résultats de l’analyse des 80 fiches d’évaluation individuelle a permis de relever les forces et les défis sur le plan des compétences des employés ciblés du CSDCAB. Ce rapport et ses résultats seront étudiés et présentés aux gestionnaires du Conseil ainsi qu’aux participants et participantes pour permettre les échanges structurés éventuels entre les superviseurs et leurs membres du personnel.

Axe de l’innovation technologique

Nous avons consulté notre clientèle à l’aide de trois sondages. Le haut taux de participation en soi-même est un indicateur de l’importance accordée à la technologie par les trois groupes cibles.

Clientèle visée Taux de participation
Élèves de la 4e à la 12e année 77 %
Parents 43 %
Personnel scolaire 76 %
Personnel administratif 84 %

Les résultats préliminaires du sondage indiquent que les élèves, les parents et le personnel scolaire et administratif des trois régions ont accès aux outils technologiques et sont à l’aise quant à l’utilisation de la plupart d’entre eux. Les élèves trouvent que la technologie augmente leur intérêt pour la collaboration, la planification et la recherche malgré le fait que l’utilisation présente préconise des moyens plus traditionnels.

Les élèves, les parents et le personnel voient la technologie comme un avantage pour l’accès à l’information. Par contre, les parents des élèves de l’élémentaire préfèrent un contact plus personnel pour discuter de tout ce qui a trait à leur enfant.

Il est important de noter qu’il y a des différences quant à l’utilisation de la technologie entre les membres du personnel scolaire au niveau élémentaire et secondaire. En particulier, nous constatons que les membres du personnel scolaire du niveau secondaire voient que la technologie leur permet de mieux communiquer avec les élèves contrairement au personnel scolaire du niveau élémentaire.

Une analyse approfondie des résultats du sondage s’avère nécessaire afin de comparer les besoins relevés par les trois clientèles cibles à la liste des besoins relevés l’année dernière par le comité de travail.

Une liste préliminaire des besoins en technologie a été dressée par le comité de travail à l’aide d’une matrice décisionnelle.

Le rapport du sondage des trois clientèles cibles nous permettra de valider la liste et d’en faire une feuille de route de la technologie de l’information et de la communication permettant au Conseil de mettre en œuvre un plan pour transformer étape par étape son approche pédagogique et en faire un système conçu pour l’apprenant du XXIe siècle.

La feuille de route sera élaborée et partagée avec les Services informatiques, le Service de communication et les Services pédagogiques afin que la mise en œuvre puisse débuter l’année prochaine.

Succès global de l'élève

98 % de notre personnel enseignant ont complété le continuum de l’intégration des principes de la différenciation pédagogique à l’automne 2012. Les résultats de l’auto évaluation du personnel enseignant nous permettent d’identifier les domaines à cibler pour assurer un cheminement continu par rapport à la différenciation pédagogique.

Nous travaillons présentement à rendre ce document interactif et ainsi permettre à notre personnel d’acquérir les connaissances nécessaires pour qu’il puisse se rendre à l’étape de l’acquisition d’ici les quatre prochaines années. Un site Internet sera créé pour que notre personnel enseignant puisse retrouver les connaissances nécessaires à la réalisation des deux premières étapes : l’initiation et l’exploration.

36 % des accompagnements accomplis cette année ont été réalisés à partir des stratégies ciblées au niveau de l’évaluation au service de l’apprentissage. Ces accompagnements ont principalement touché le domaine de l’écriture, tel que ciblé dans le plan d’amélioration du rendement des élèves du Conseil. Nous avons pu observer de façon sporadique des résultats d’apprentissage écrits au tableau ainsi que des critères d’évaluation élaborés avec les élèves. De plus, des preuves du continuum de qualité, qui montrent aux élèves des modèles ou exemples de travaux de qualité, sont affichées dans quelques salles de classe.

Un outil informatisé a été mis à l’essai auprès de quelques membres du personnel enseignant à partir du mois de février qui leur permet de pister plus facilement les progrès des élèves inscrits à leurs cours. Par contre, nous n’avons pas encore mis en place le logiciel d’analyse des données qui nous permettra de voir en temps réel les données du tableau de bord tel qu’établit l’année passée.

De plus, trois fois par année le personnel enseignant au complet reçoit un Profil de classe. Ce document permet de voir où se situe chaque élève de la classe par rapport aux indicateurs de réussite. Les résultats sont présentés à l’aide d’un code de couleur qui permet de voir en un clin d’œil les progrès de tous les élèves de la classe.

Aussi, deux fois dans l’année scolaire, chaque direction d’école reçoit le tableau « Des données pour s’améliorer » qui lui permet d’examiner les données ciblées pour l’école au complet et ainsi d’avoir des conversations basées sur les données pertinentes à notre système afin d’élaborer le plan d’amélioration dans son école.

Engagement communautaire

La grille d’analyse des activités communautaires a été utilisée pour un total de 93 activités qui ont eu lieu entre le 1er septembre 2012 et le 30 avril 2013. Selon un sondage rempli par chacune des directions d’écoles du Conseil, l’outil est utile pour analyser les motifs et les objectifs des activités et les modifier au besoin. La grille a été remplie par des directions d’écoles (90 % des écoles), des membres du personnel (80 % des écoles), des parents (20 % des écoles) et des membres de la communauté (10 % des écoles).

Quoique l’outil ait été conçu pour être utilisé tout au long de la planification de l’activité (avant, pendant et après l’évènement), cette année, celui-ci a été majoritairement utilisé après l’évènement. En effet, dans 58 des 93 activités, la grille a uniquement été utilisée après l’activité.

Selon les utilisateurs, la grille permet une réflexion approfondie sur plusieurs aspects de l’activité. 80 % des écoles ont indiqué qu’ils ont modifié ou modifieront certaines composantes des activités suite à l’analyse à l’aide de la grille. Le changement le plus souvent mentionné se situe au niveau des médias. Plusieurs écoles ont invité ou inviteront les médias à l’activité. De façon générale, la grille est appréciée et son utilisation commence à devenir pratique courante.

Nous avons consulté des groupes d`élèves dans chacune des écoles du Conseil de la 6e à la 12e année (sauf pour quelques écoles à niveaux multiples pour lesquelles nous avons inclus toute la classe). Le but des groupes de discussion était de recueillir des informations sur les impressions des élèves en ce qui a trait à la fierté francophone, le sens d’appartenance, la rétention et le recrutement.

Cette tournée a été agréable et stimulante. Les discussions avec nos élèves ont été riches et franches et nous en sommes revenus avec une fierté et un respect profond pour nos élèves. Ce que nous pouvons dire avec certitude, c’est que nos élèves sont fiers et qu’ils se sentent bien dans leur école.

Quoique nous n’ayons pas consulté tous les élèves, nous croyons que les idées exprimées sont représentatives de la majorité étant donné la diversité des groupes, la qualité des discussions et le haut pourcentage d’élèves consultés. Suite à l’analyse des données recueillies, certains thèmes sont ressortis de façon uniforme. Le rapport des discussions avec les élèves fait état de certains constats globaux, ainsi que d’autres de nature plus régionale.

Performance

Un groupe de validation composé d’une personne de soutien à l’élève, de la direction des Services à l’élève et de la direction du Service des ressources humaines a été créé afin de valider le profil de compétence du poste de personne de soutien à l’élève.

Grâce aux observations en salle de classe et aux entretiens individuels entre la personne ressource et les personnes de soutien à l’élève, nous avons pu développer des outils diagnostiques qui ont été validés et déployés sous forme de sondage en ligne.

Ces données nous permettront de cibler de façon très précise les besoins individuels de ce groupe d’employés en matière de formation professionnelle.

Le sondage des compétences globales pour les groupes identifiés a été effectué au mois de juin 2013 et comprend les secteurs suivants:

  1. Connaissances professionnelles
  2. Communication
  3. Compétence technique (informatique, santé et sécurité au travail)
  4. Approche service
  5. Leadership

Les résultats de ces sondages nous permettront de développer un programme d’amélioration continu pour ces groupes d’employés afin d’approfondir les compétences ciblées.

Reporté à l’an prochain.

Innovation technologique

Le comité de travail a été formé. Ce comité noyau est composé de la coordonnatrice en technopédagogie, du directeur des ressources humaines, de la directrice pédagogique et de la coordonnatrice des communications.

Ce groupe s’est réuni en session de travail à huit reprises tout au long de l’année. De plus, un espace de travail collaboratif virtuel a été créé permettant de faire avancer le dossier progressivement selon la disponibilité des participants.

Le comité de travail a développé une vision de l’innovation technologique et l’a validée auprès du Conseil de gestion. Cette vision nous permettra de communiquer nos intentions en ce qui a trait à l’utilisation de la technologie de façon claire et concise et suscitera un engagement du personnel à une vision commune de la technologie au service de l’éducation.

Un processus systémique de prise de décision est un processus qui s’avère nécessaire compte tenu de la demande exponentielle d’appui en informatique. Le Service informatique du Conseil ne peut ni se permettre de se prévaloir de tous les produits disponibles, ni de répondre à toutes les demandes sans égard aux couts et à d’autres facteurs déterminants.

Nous avons donc jugé essentiel de développer un processus standardisé qui nous aidera à établir les priorités de nos ressources humaines et financières tout en restant fidèles à notre vision de l’innovation technologique. De plus, le comité noyau a développé et validé une matrice décisionnelle pour l’innovation technologique. Cet outil simple nous permettra d’évaluer nos besoins en tenant compte de plusieurs critères à pondération variée. L’objectif de cet outil est d’effectuer le choix optimal malgré des critères conflictuels.

La liste préliminaire des besoins qui ont été identifiés lors de cette première phase de travail a été bien définie. Ce processus nous a également permis d’identifier et de régler une liste de besoins ponctuels par l’entremise du système Track-it. La liste des besoins à long terme devra être validée par les clientèles cibles.

Succès global de l'élève

Les données ont été identifiées et nous avons, à partir de celles-ci, élaboré un cadre d'évaluation systémique qui nous indique les données qui seront retenues et examinées pour chaque cheminement de l'élève.

Nous avons choisi les données et nous avons ciblé pour chaque donnée, des seuils critiques qui indiquent si l'élève progresse bien (drapeau vert) , progresse lentement (drapeau jaune) ou progresse avec difficulté (drapeau rouge).

À partir de ces données, des tableaux de bord (élémentaire etsecondaire) ont été créés. Ils nous permettent ainsi de voir d'un coup d'œil rapide quels sont les domaines qui nécessitent des interventions. À partir de ces constatations nous pouvons approfondir davantage et déterminer les actions à entreprendre.

Le plan d'amélioration du Conseil a été modifié pour refléter les actions à entreprendre pour chaque cheminement. Les objectifs reflètent les domaines qui nécessitent des d'interventions ciblées à partir de notre cadre d'évaluation systémique.

Engagement communautaire

Depuis plus de dix ans, les écoles font un inventaire mensuel de leurs activités communautaires par le biais des rapports mensuels des directions d'écoles. Une analyse de ces activités a révélé qu'un inventaire purement quantitatif était insuffisant pour évaluer l'impact des activités. Nous en sommes venus à la conclusion que l'évaluation des activités ne pouvait se faire de façon uniforme dans toutes les communautés puisque la spécificité régionale joue un rôle important dans la nature et la fréquence des activités communautaires. Une analyse qualitative s'avère donc nécessaire.

Pour avoir un véritable impact sur la vitalité communautaire, nous jugeons qu'il est nécessaire de cibler l'intention de l'activité avant d'en évaluer son impact. Nous avons donc créé un nouvel outil qui nous permettra de porter un regard critique avant, pendant et après toute activité communautaire.

Cet outil, que nous avons nommé la grille d'analyse des activités communautaires, sera utilisé dans toutes les écoles à partir de septembre 2012. La première partie de la grille suscite entre autres une réflexion au sujet du potentiel de l'activité à augmenter le niveau d'engagement parental et communautaire, la visibilité de l'école, le recrutement et la rétention d'élèves et la confiance du public. Le but de cet exercice est de s'assurer d'exploiter à fond le potentiel de rayonnement communautaire de chaque activité. L'évaluation des activités est donc faite en rapport avec l'intention originale. Par exemple, une activité qui vise la promotion sera évaluée selon la portée de l'événement, tandis qu'une activité qui vise l'engagement parental sera évaluée selon le niveau de participation et d'engagement des parents invités. Le but ultime de cet outil est de nous permettre, en conjonction avec nos partenaires, d'accroitre la vitalité francophone dans chacune de nos communautés en modifiant, en éliminant ou en ajoutant des activités selon les besoins particuliers de chaque région.

Tel que mentionné ci-dessus, la stratégie d'évaluation des activités communautaires a été modifiée au courant de l'année. Cette réalisation importante a occasionné un virage dans la stratégie du Conseil en lien avec cet axe. Par conséquent, nous avons décidé de modifier notre approche et les sondages de satisfaction n'ont pas été administrés.

Performance

Cette première année a permis un retour en profondeur sur les profils des postes existants. 70% des profils des rôles et des responsabilités pour les postes de soutien administratif et de soutien scolaire ainsi que les postes cadres ont été révisés.

Reporté à l'année 2

Une étude a été menée afin d'explorer les meilleures pratiques en ce qui a trait aux bases de données. Le Conseil s'est arrêté sur la meilleure solution possible pour répondre à nos besoins. Le déploiement est prévu pour l'an prochain.

Innovation technologique

Un inventaire complet des outils existants a été effectué. Celui-ci comprend:

  • une étude de la capacité de la bande passante dans tous les lieux afin d'assurer l'équité à l'accès à l'information.
  • un cycle de renouvellement des équipements
  • un inventaire des logiciels

Un comité directeur a été formé comprenant des intervenants clés dans les domaines de la pédagogie, de l'informatique et de la communication. Le comité aura à définir les besoins des clientèles et identifier un processus décisionnel afin de maximiser la valeur des TIC au sein du Conseil.

Reporté à année 2

L'achat et la mise en œuvre d'un logiciel, relié aux nouveaux systèmes de téléphones VoIP permettra au personnel des écoles et du siège social de rejoindre notre clientèle cible de façons systématique, ponctuelle et efficace.